Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > La NASH, la maladie du soda qui détruit insidieuse...

La NASH, la maladie du soda qui détruit insidieusement notre foie

Retour
7 soda

Selon les derniers chiffres d’Eurostat, l’office européen des statistiques, les Belges sont les plus gros buveurs de soda en Europe. Au-delà de 15 ans, un Belge sur cinq consomme une boisson sucrée (avec ou sans édulcorant) tous les jours, ce qui représente le double de la moyenne européenne. Si les sodas sont très appréciés dans notre pays, il ne faut pas oublier leurs effets néfastes sur la santé. Depuis plusieurs années, on a vu apparaître une maladie, notamment chez de jeunes adultes buvant des quantités très importantes de soda chaque jour, c’est la NASH, appelée dans le jargon médical, la stéatose hépatite non alcoolique.

Nous le savons tous, boire trop de soda a des répercussions sur notre santé: problème d’émail dentaire, surpoids et obésité favorisant l’apparition du diabète de type 2, etc. Pourtant, il est difficile pour bon nombre d’entre nous de ne pas boire de soda tous les jours, soit parce que nous n’aimons pas boire de l’eau soit parce que nous avons envie d’avoir un goût sucré en bouche. 

La NASH, qu’est-ce que c’est ? 

Au bout de quelques années, le foie, qui reçoit une surcharge de graisse, ne parvient plus à l’éliminer. L’organe stocke alors les acides gras, provoquant une inflammation qui peut entraîner une fibrose (formation de tissu cicatriciel). Même en n’ayant jamais bu d’alcool de leur vie, ces patients peuvent alors développer une cirrhose ou un cancer du foie. 

La stéatose hépatite non alcoolique est difficile à identifier avant un stade avancé de la maladie, et est aujourd’hui la principale cause des maladies chroniques du foie dans les pays occidentaux. Il est possible de prévenir et de ralentir l’évolution de cette pathologie grâce à une bonne hygiène alimentaire et à la lutte contre la sédentarité. Malheureusement, aucun traitement efficace n’a pu être approuvé à l’heure actuelle.

Conseils simples 

Le mieux est de limiter notre consommation quotidienne de soda, par exemple en buvant un verre tous les deux jours, et en favorisant ainsi la consommation d’eau. Par ailleurs, il est important de bien regarder la teneur en sucre par 100 ml (et de convertir cela par rapport à notre consommation). Enfin, rappelons que les jus de fruits contiennent également beaucoup de sucre, et sont à éviter autant que les sodas.

Selon l’industrie des eaux et boissons rafraichissantes, les chiffres d’Eurostat sont à relativiser: les Belges boivent plus souvent mais en quantité moindre que leurs voisins. Quoi qu’il en soit, les fabricants belges s’engagent à réduire la teneur en sucre de 7% d’ici 2025. 

Cet article a été réalisé par

Vous l'avez aimé ? Rendez-vous sur leur site !


Article réalisé par Letz be healthy
Voir plus d'articles

Contactez-nous